Le forum de la confrérie Fairiendil
 
AccueilPortailMembresGroupesS'enregistrerConnexionRechercherCalendrierFAQ

Partagez | 
 

 Rosawyn, du pays des chevaux

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Majinben
Caun
avatar

Messages : 86
Date d'inscription : 11/09/2016
Localisation : Pas-de-Calais

MessageSujet: Rosawyn, du pays des chevaux   Dim 11 Sep - 14:57


Bonjour à vous !

Je me nomme Rosawyn, en hommage aux fleurs qui poussait autrefois dans mon village. Je fut sauvé par un rôdeur Dunadan, dont je ne sus jamais le nom, lorsque les orcs de Mordor fondirent sur mon petit village pour le piller... Il m'emmena jusqu'aux vertes contrées de Bree, où je commence tout juste mon aventure, avec l'aide de mon fidèle compagnon ours, Asmallaor.

Je commence également à pratiquer la joaillerie, la guerre ne durera pas toujours et lorsque Sauron et ses infâmes sbires disparaîtront, j'aimerais créer des roses pour toutes les petites filles du Rohan qui auront perdus les fleurs de leurs contrées en ces temps sombres.

Mais d'ici la, j'aimerais me joindre à vous afin d'aider aux mieux les forces du Bien , je pense que la Terre du milieu à besoin de notre aide à tous, quelque soit notre race, notre sexe, où encore nos valeurs, et je serais ravie de vous aider a combattre, et de vous suivre, de la comté jusqu'à Orodruin, si il nous faut en finir ainsi.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.seriebox.com/profil/majinben/
Gwaldorin
Frère
avatar

Messages : 199
Date d'inscription : 09/07/2016
Age : 19
Localisation : Quelque part

MessageSujet: Re: Rosawyn, du pays des chevaux   Mar 13 Sep - 17:04

Pas beaucoup d'information sur le personnage, mais sa le rendra d’autant plus intéressant a découvrir en rp ^^
Et encore une fois, bienvenu dans la confrérie Smile

_________________
"Dieu a fait des hommes grands et d'autres petits, je les ai rendus égaux." Samuel Colt
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Majinben
Caun
avatar

Messages : 86
Date d'inscription : 11/09/2016
Localisation : Pas-de-Calais

MessageSujet: Mais vous aviez pas une gamine avec vous , dans votre auberge à l'époque?    Mer 14 Sep - 1:19

" Dit moi, Grands-Pas, pourquoi tu m'as emmenée? Papa, Maman, ils sont morts? Pourquoi moi je suis encore en vie? "


La petite fille portait des habits bien trop grand pour son âge, une cape élimé de Rôdeurs, lorsqu'il me l'amena. D'ailleurs, elle l'attendait toujours, le des plus grand et aussi l'un des moins joviales. Grands-Pas, qu'on l'appele par ici.. Que je me souvienne, je l'ai toujours vu rôder dans le coin, apportant une sucrerie et des nouvelles histoires à la petite. Il a également toujours insisté pour payer la chambre de la petite, me demandant de veiller sur elle, mais voyez-vous, c'est une orpheline, elle a tout perdu et est devenue mature trop vite. Les mauvaises gens loin d'ici lui ont volés son innocence, lors d'un carnage sans aucun sens.. Des Orcs, m'as t-on dit.. Grands-Pas aurait du la laisser la-bas, mais il n'avait pas le temps de la confier, et à qui l'aurait t-il confier de toute façon? Il raconte à qui veut l'entendre que la première nuit, la petite lui as volé sa dague, et s'est endormie dos à lui... " Je les laisserais plus tuer personne, Tu m'auras pas sauvée pour rien, je te le promet" qu'elle marmonnait en dormant..

Je me suis occupée d'elle tant bien que mal, et j'ai essayer de l'instruire mais très vite, il as fallu lui trouver des mentors, elle été maline, espiègle, et elle apprenait beaucoup trop vite pour le peu que j'avais à lui enseigner.. Bien entendu, je n'avais pas l'argent pour, mais elle n'en avait cure, elle écoutait aux portes, chiper des livres où elle le pouvait, et appris toute seule. Et elle avait même le culot d'aller rapporter les livres, alors forcément, les gens de Bree finirent par la connaitre, et finirent par lui apporter tous un peu de savoir, et quelques pages de plus à Dévorer.

Elle est parti très tôt, vers les 12 ans. Le rôdeur m'as appris qu'il l'avait emmené avec des amis à lui dans le but de la former. 12 ans, la petite, et à l'âge où les petites filles rêvent d'histoires de prince charmant, ou tout simplement de savoir avec qui elles vont se marier, elle ne s'occupait que d'une chose : Du jour où elle aura le droit de se battre, comme une Rôdeuse. Ils sont pas forcement bien vu par ici, mais si la petite Rosawyn se met à venir roder dans les parages, hey bien mon ami, cela pourrait changer l'avis des gens d'ici, et vu les hobbits têtus que l'on se trimballe, ce ne serait pas peu dire !

La première fois que je la revit, elle débarqua dans mon auberge avec un ours. Avec un fichu ours, qu'elle avait appelé Asmallaor. Elle n'était pas encore une Dunadan à proprement parler, mais elle s'y attelait. Elle m'offrit également un petit bijou,une bague avec " P.P" gravé à l'intérieur de l'anneau, et sur le dessus une petite Rose. " Il ne faudrait pas que vous oubliez la petite Rosawyn, mon ami. Elle ne vous as pas oublié ! " Et à peine le temps de cligner des yeux qu'elle et son ours avait disparu. Évaporé, vous dis-je ! Il faut dire qu'elle à eu le meilleur professeur pour cela.. J'espère qu'elle vas bien, ma petite rose venu du Rohan, sa joie de vivre, sa curiosité enfantine et son respect des belles choses me manquent, en ces temps si sombres...

( Désolé Gwald', finalement y'a pas beaucoup plus d'infos sur elle, la seule chose qu'il y a à en dire, c'est qu'elle a été élevé par quelqu'un d'illustre ^^" Sinon c'est qu'une petite fille de rien x) )
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.seriebox.com/profil/majinben/
Majinben
Caun
avatar

Messages : 86
Date d'inscription : 11/09/2016
Localisation : Pas-de-Calais

MessageSujet: Re: Rosawyn, du pays des chevaux   Mar 20 Sep - 12:42

Oh, Prosper, attention, les revoilà...

Rentrant dans le Poney Fringuant, arguant une bourse bien remplis, qu'il jeta sur le comptoir du pauvre Prosper, Monsieur Bill Fougeron, petit malfrat notoire, commanda tout l'alcool qu'il pouvait boire, lui et ses trois petits copains. Servit par la jolie Rosawyn, bien entendu. Mais en payant 10 fois le prix escompté, et n'ayant qu'une seule serveuse, le pauvre Prosper n'avait guère le choix, les temps étaient durs par ici...

La jolie Rosawyn en question tenait plus désormais de la femme que de la petite fille, et bien qu'elle n'était que sourire et joie, même lorsqu'elle travaillait en tant que serveuse au Poney, elle devenait bien vite beaucoup plus sombre lorsque Bill et ses amis débarquait dans le Poney pour se saouler jusque pas d'heure. Il y avait une différence entre un hobbit bien cuit dans son jus, qui vous racontait l'histoire de sa famille en dansant jovialement sur le comptoir,et un Homme travaillant pour de Mauvaises Gens qui se saouler à mort, jusqu’à en devenir vulgaire et agressif..

Elle servit donc chope sur chope toute la soirée, sous les regards et remarques de la bande à Bill, ne pipant mot. Même lorsque Bill la prit sur ses genoux, elle fit assoir Prosper d'un signe de tête. Elle ne savait pas encore comment, mais elle allait se dépêtrer de là toute seule !

" - Alors ma jolie, tu passe une bonne soirée? Tu viendrais pas boire avec nous, des fois? Tu dois en avoir marre de travailler, tu doit avoir chaud avec toutes ces frusques sur toi !
- Allons Bill, tu sais bien que je ne peux pas boire, je n'ai pas l'âge pour.. Et puis tu devrais me lâcher, j'ai encore des clients à servir...
- T'inquiètes poulette, j'ai rentabilisé ta soirée en arrivant, tu peux bien rester un moment !
- Bon, d'accord, Tu me payes un verre , je l'écluse et ensuite je retourne à mes occupations, ça te vas?
- Je ne demande rien de plus " Finit-il en souriant , un regard entendu à sa bande lorsque la jeune femme partit leur chercher de quoi boire à nouveau.

Rosawyn été une jeune femme qui avait été élevée dans certaines valeurs, notamment la politesse, le travail et le respect. Une fois son verre fini, autant vous dire que tous cela avait disparu, la jeune femme étant déjà completement désinhibé, les joues rouges et le hoquet tenace..

" - Hey, Bill, *HIC* T'est au courant que les gars pour qui tu bosses, c'pas les gentils ?
 - Bien sur ma jolie, mais eux au moins ont de l'or, que je peux venir dépensé ici ?
 - Et tu crois que lorsque tout ça partira en feu *HIC* , t'iras le dépenser où ton or, espèce de BON A RIEN !"

Ce faisant, la petite prit la chope de l'ami Bill, la vida d'un cul sec et la fracassa sur la tête du-dit Bill. Bill n'était pas du genre à rechigner à lever la main sur une femme. Mais à l'heure actuelle, Bill avait, comme on dit ici, la " gueule en travaux " après ce que Rosawyn venait de lui mettre. Et elle n'en resta pas la, elle leur servit à chacun d'eux ce qui allait rester comme " la tournée de Rosa " , c'est-à-dire une chope dans les dents, chope qu'elle vidait au fur et à mesure de sa folie destructrice...


Dehors, sur la place...

Un pauvre bonhomme sort en courant du Poney Fringuant , le visage en sang. Suivi par deux autres, qui en portent un Bill Fougeron qui a passer un sale quart d'heure...Une chaise vola hors de l'auberge, puis ils furent poursuivis par une jolie jeune femme, passablement éméchée..

" .... Vraiment rien dans le crâne, j'vais vous arranger ça moi !! Et que je te rattrape pas, enfant d'Orc vas ! Je crois bien que si j'en avais une, j'irais b... "

La pauvre jeune femme, qui leur courait après, les bombardant de chope, descendit jusqu’au pied des escaliers, mais ne put finir son cinglant monologue car elle dut vomir tripes et boyaux... Le vieux Prosper, sortit voir si tout allait bien.

" Tu devrais aller en prison, Prosper, pour vendre aux gens un truc pareil. C'est pas mauvais hein, mais... * Vomit * mais voila quoi... Bon sang, mon estomac veut sortir leur courrir après, je crois bien.. Mais qu'est ce qui s'est passé, et pourquoi on est dehors?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.seriebox.com/profil/majinben/
Gwaldorin
Frère
avatar

Messages : 199
Date d'inscription : 09/07/2016
Age : 19
Localisation : Quelque part

MessageSujet: Re: Rosawyn, du pays des chevaux   Mar 20 Sep - 15:05

Ils on donner de l'alcool a Rosawyn ? Fuyez pauvres fous !

Non en vrai, j'aime beaucoup ton personnage ^^ il est 'simple', mais très intéressant ^^
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Majinben
Caun
avatar

Messages : 86
Date d'inscription : 11/09/2016
Localisation : Pas-de-Calais

MessageSujet: Re: Rosawyn, du pays des chevaux   Mar 20 Sep - 15:28

C'est marrant que tu m'dises ça tiens, ma niche de confort c'est les personnages très complexe et très torturés, c'est pas trop mon rayon à la base les personnages comme ça. Rosa doit être mon deuxième personnage drôle ^^", mais bon, vu que y'a déjà de quoi faire en termes de personnages complexes et à enjeux, j'ai préféré partir sur quelque chose qui " casse " un peu avec tout ce sérieux x)

_________________
" Le combat à mains nues est le combat Roi. Qui compte sur une arme est un fou "  Gray Fox
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.seriebox.com/profil/majinben/
Majinben
Caun
avatar

Messages : 86
Date d'inscription : 11/09/2016
Localisation : Pas-de-Calais

MessageSujet: Re: Rosawyn, du pays des chevaux   Mer 21 Sep - 0:36

Du plus loin que je me souvienne, Papa et Maman s'entendait bien, même si il ne pouvait s’empêcher de ronchonner. Toujours. Pas assez à manger, pas assez d'espaces, pas pour nous 5.. Mais on sait reconnaître un grognement d'exaspération d'un grognement de colère. Je n'ai vu qu'une fois Papa en colère, et d'un coup de patte bien senti, il a envoyé valdinguer le malheureux qui venait empiéter sur son territoire. Mais le petit bonhomme revint bientôt, avec ses comparses et Papa refusa que Maman s'en mêle. " Toi, tu t'occupes de tes petits, et moi de ma famille " qu'il disait...

Un soir, un orage éclata. Ils en profitèrent pour avancer petit à petit, contre le vent, c'est pour ça que ni Papa ni Maman ne les sentirent arriver..

Je ne sais pas comment, car on ne l'entendit pas, mais Papa fut blessé après un grondement de Tonnerre. " Prend les petits, et sauve toi. Je vous retrouverai. PART ! "

Papa avait déjà deux ou trois longs morceaux de métal pointus en lui, mais ça ne l’arrêta pas, et je le vis charger , furieux comme jamais. Et bien que chaque coup fit mouche, Maman tourna le dos et partit, nous poussant du museau....
Elle nous pressa donc, et tant bien que mal, nous venions de nous endormir mes frères et moi, nous avançâmes sous la pluie et le vent. Et toute la nuit, nous marchions. La pluie torrentielle couvrait les larmes de Maman, et si les deux autres n'osait la regarder, Moi je le fis. Je voulais qu'elle sache que même si jetais tout petit, je la soutenais. Et même si j'en avais pas la force, je la porterais, elle !

Un autre groupe armé nous retrouva, et Maman hurla lorsque mon grand frère fut sauvagement assassiné sous ses yeux. Puis soudain, elle se tut, et d'un coup de patte arrière, nous fit dévalait la pente, à moi et au petit dernier.. et elle hurla de rage, et ce fut la dernière fois que j'entendis Maman...

Nous avons avancé toute la nuit, et au matin, épuisés mais vivants, moi je marchais encore, poussant du mieux que je pus mon dernier frère.. il fallait qu'on restent en vie...
Lorsque je relevait la tête, je vis mon frère apeuré. Ils étaient la, tous, hilares..

Je devais faire quelque chose , et vite, et je vis l'un d'eux me viser. Je m'assis donc devant mon petit frère. C'est dans l'ordre des choses, le plus fort de la famille protège le plus faible.


" NAAAAAAAAAN !!!!!!!!"

Je vis l'homme lancer son arme sur moi, et je me sentis écraser. Bientôt, un liquide chaud coula sur moi, et je décidais alors de ne plus bouger. Je n'avais même pas mal. Bien sur, comment aurais-je eu mal, mon petit frère avait refusé de me voir mourir pour lui...

Mais une chose m'intriguait. Qui avait crier ?
Tremblant, je regardais derrière moi, et je vis une humaine. Elle ne rigolait pas. Ses pupilles tremblaient de colère . Ses cheveux étaient flamboyant, et son regard lançait des éclairs plus furieux que ceux venait du ciel.. Elle saignait, à la lèvre. Elle se mordait, de rage.. Elle posa les yeux sur moi, et je vis le regard de mon Papa, de ma Maman.

"Bouge pas petit nounours, ne bouge pas, Rosa vas s'occuper de toi..
Dégage de la, gamine. Ça fait des mois qu'on les traquent, ces bâtards,le paternel en as tué plus d'un chez nous, il est temps que leurs peaux vas nous rapporte nos pertes...
Pardon Grand-Pas... je t'avais promis de ne plus le faire, pardonne moi...."

Elle s'avança vers eux, et j'essayait de lui dire, de couiner tant bien que mal de partir, je ne voulais pas qu'elle souffre, elle avait été si gentille d'essayer, mais c'était peine perdue.... J’étais déjà mort...

La foudre s'abattit. Sur les méchants Hommes. Pas celle du Ciel, non, celle qu'elle crachait avec ses mains. Et elle hurlait, elle hurlait si fort... Elle tomba au sol après s'être assurée d'être la dernière debout.. Elle ne s'effondra pas, elle essayait de ne pas pleurait.. Ses pattes étaient ensanglantés.. Je me bougeait tant bien que mal jusqu'à elle, et je commençais à lui lécher ses plaies, comme Maman m'avait appris.. Je crois que je lui faisais mal, mais elle ne bougea pas, se contentant de me regarder, en pleurant..

" Je suis tellement desolé, mon ami.. j'aurais aimé arriver avant.. Quand on m'a parlait de vous, j'ai essayer de venir, mais à Bree, ils ont eu peur pour moi, j'ai du m'enfuir..."

Elle me prit dans ses bras, et pleura de nouveau.. Ainsi, elle ne pleurait pas de douleur.. je la sentais souffrir pourtant, mais elle ne s’inquiétait que de moi...
Et elle me prit dans ses bras, répandant son sang sur moi... elle me ramena dans un drôle d'endroit, bruyant, ou de petites et grandes Gens venait autour de moi, me lavant, et me nourrissant. Je Bondis sur l'un d'entre eux, particulièrement grand, lorsque je le vis crier sur ma sauveuse.. Je ne fit rien d'autre que de le faire rire, mais ce n'était pas un rire moqueur, c'était un rire heureux.. Je crois qu'il été surtout content que Rosawyn n'avait rien.. vu son état, il a du la chercher dehors toute la nuit..

Ce jour- là, ce jour où j'ai tout perdu, Rosawyn est arrivé en tuant plusieurs des siens pour essayer d’empêcher ce massacre. Ce jour-là, j'ai décider que le jour où elle devrait mourir, je mettrais mon corps entre son ennemi et Elle. Ses ennemis seraient les miens. Et je la protégerais d'eux. Je veux être aussi brave que Papa, je veux être aussi bon que Maman, et je veux être aussi foudroyant que Rosa pour ceux qui lèveraient la main sur Elle.

Ce jour-là, elle me nomma Asmallaor. Et moi je la nommait Sœur.

_________________
" Le combat à mains nues est le combat Roi. Qui compte sur une arme est un fou "  Gray Fox
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.seriebox.com/profil/majinben/
Arwendwil
Caun
avatar

Messages : 158
Date d'inscription : 05/07/2016
Age : 21
Localisation : Nancy

MessageSujet: Re: Rosawyn, du pays des chevaux   Mer 21 Sep - 8:45

Ma-gni-fique.

C'est un très beau rp !

_________________



[center]Où sont mes amis ? Où est Fairiendil ? Telle la pluie sur les montagnes, comme un vent dans les prairies. L'inaction nous a trahis, la colère et la tristesse aussi. Comment en est-on arrivé là ? Fairiendil relève toi ! Une dernière fois !

Revenez...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Gwaldorin
Frère
avatar

Messages : 199
Date d'inscription : 09/07/2016
Age : 19
Localisation : Quelque part

MessageSujet: Re: Rosawyn, du pays des chevaux   Mer 21 Sep - 16:09

Je rejoins Arwen la dessus. J'ai adorer, le texte est vraiment bien... Et j'ai beaucoup aimer l'idée de prendre le point de vue de l'ours pour raconter leur rencontre, très original et très réussis.

_________________
"Dieu a fait des hommes grands et d'autres petits, je les ai rendus égaux." Samuel Colt
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Tanderiel
Admin / Brandir
avatar

Messages : 169
Date d'inscription : 02/07/2016
Age : 28
Localisation : Bzh

MessageSujet: Re: Rosawyn, du pays des chevaux   Jeu 22 Sep - 12:22

J'adore, littéralement. C'est très touchant, c'est magnifique !

D'ailleurs j'ai eu une idée de RP qui pourrait t'intéresser, il faudra que je t'en parle quand je te croiserais !!!

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Majinben
Caun
avatar

Messages : 86
Date d'inscription : 11/09/2016
Localisation : Pas-de-Calais

MessageSujet: Re: Rosawyn, du pays des chevaux   Jeu 22 Sep - 14:56

Merci bien, j'ai rien fait de plus que de changer le point de vue ^^"

_________________
" Le combat à mains nues est le combat Roi. Qui compte sur une arme est un fou "  Gray Fox
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.seriebox.com/profil/majinben/
Majinben
Caun
avatar

Messages : 86
Date d'inscription : 11/09/2016
Localisation : Pas-de-Calais

MessageSujet: Re: Rosawyn, du pays des chevaux   Jeu 22 Sep - 21:46

Il faut que je vous raconte un truc... Vous devez vous en doutez, je pense, mais je peux faire de la magie. Je préfère celle de foudre, il me suffit de me mettre en colère pour qu'elle déferle, mais je peux aussi faire du vent, du feu... Laissez moi vous raconter comment j'ai appris !


Je devais avoir 12 ans, et je venais de rentrer dans l'adolescence..  Et ce que je voulais le plus, à cet époque, c'est avoir une poitrine aussi précoce que moi, mais ce ne fut malheureusement pas le cas.. Alors, quand j'ai vu cette magnifique femme brune venir s'installer à la place de Grand-Pas, me commander un petit repas avec ces... énormes.. bonne humeur et sourire, n'est ce pas, j'ai enragé, comme rarement. Cette femme m'exaspérait. Elle sortait de nulle part et attirait tout les regards, même ceux de Prosper.


" Hmm, Bonjour et Bienvenue au Poney fringuant ! Puis je prendre votre commande "  Dis-je, toute sourire, camouflant au mieux cette jalousie d'adolescente..
- Un simple repas, et un... renseignement, s'il vous plait * me tend une pièce d'or *
- Que voulez vous savoir ? * pris la pièce* décidément, elle avait aussi la fortune pour elle...GRRRRR !
- Y'a t-il une maison de libre dans le coin?
- Mmmh, il me semble oui. Laissez moi cherchez votre commande, et je vous dirais quoi plus précisément... "

Prosper m'indiqua qu'un jeune couple été partis vivre dans la ferme familial à Combe, laissant donc une maison vacante depuis quelques jours. Je transmis donc l'information.

"Et donc, vous venez d'où, Madame?
- De loin. Et Madame suffira."

Ouch. Finalement, y'a qu'au balcon qu'il y avait sourire et bonne humeur. Ca la rendait presque plus belle encore. Oh toi, tu ne sortiras pas de la entière, tu commences à me casser les pieds ! Je lui souris donc et partis. Lorsqu'elle eu finis son plateau et partis, je lui rentrais donc dedans, m'excusant platement en subtilisant dans son sac.. Deux bouquins ? Quoi? Mais je visais le porte-monnaie, à la base ! Bon, ceci dit, ça me fera un peu de lecture, y'a plus rien à lire dans le coin, sauf si je pousse jusqu'en Comté, mais j'ai pas vraiment le dro... " Attendez un peu. C'est une BLAGUE ?

- Pourquoi tu crie encore Rosa? J'ai cru comprendre que tu avais eu un joli pourboire?
- BOWDEL ! C'est , ça veut rien d.. et l'autre aussi?? Ah mais non ! Mais c'est , raaah BOWDEL ! C'est astucieux, le deuxième sers a traduire le premier.. Le mec qui as fait ça avait beaucoup de temps à perdre... Ça vas me prendre .. une bonne semaine? "

"Si jamais elle revient chercher ses livres, envoie la vers Bill. J'ai BESOIN de lire ce truc, nom d'un chien, c'est la chose la plus complexe qu'il m'est été donné de voir, je te promet que je vais lui rendre un jour, mais pas avant de l'avoir fini !"

Prosper m'en voulait un peu, mais je lui donner la pièce d'or de pourboire, et il se calma... Le bon Prosper avait confiance en moi, et je comptais bien recroiser la femme aux bouquins, pour lui rendre.. Et lorsque la jeune femme revint, énervée, Bill fougeron fit un coupable idéal, après tout ce voyou avait toujours été coupable de tout, qu'il soit accusé d'un crime de plus ne changeait rien à la donne, et ça me laissait tout le loisir d'étudier les livres..

Un mois durant, je lisais, je lisais, je traduisais au mieux sans toutefois comprendre, résolvant des énigmes poussées et tordues au démêlement souvent assez simple, le plus compliqué étant de comprendre l'énigme en-elle même.

Et lorsque je parvins à tout traduire, je commençais à le lire. Une fois, deux fois. Je ne comprenais pas, mais je compris une chose : La femme été une magicienne, ou plutôt, comme il le nomme dans le livre, une " Maîtresse du savoir" . Et moi, Rosawyn, je serais une meilleure maîtresse du savoir qu'elle...

_________________
" Le combat à mains nues est le combat Roi. Qui compte sur une arme est un fou "  Gray Fox
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.seriebox.com/profil/majinben/
Tanderiel
Admin / Brandir
avatar

Messages : 169
Date d'inscription : 02/07/2016
Age : 28
Localisation : Bzh

MessageSujet: Re: Rosawyn, du pays des chevaux   Jeu 22 Sep - 21:50

La route depuis Minas Tirith avait été incroyablement longue. Il faut dire que lorsqu’on part en exode, ce n’est jamais agréable. Encore plus dans cette situation. Je l’entendait encore.

« Je n’ai pas le choix, tu le sais bien ! »


J’avais fait voler à peu près tout dans la pièce. Cette manière qu’il avait eu de baisser les bras m’avait littéralement outrée !

« HUIT ANS !!!! HUIIIIIIIT LOOOONGUES ANNEES pour avouer tes sentiments !!!! Et maintenant, tu me dis que, finalement, tu ne peux plus échapper au protocole ?! Eh bien vas voir ailleurs si j’y suis ! Dehors !!! DEHOOOOOOOOOOOOORS !!!!!!! »


Il n’avait pas eu le choix et était sorti avant qu’une tornade ne tonne à l’intérieur de l’appartement. Mais après tout, nous n’étions pas du tout du même monde et il fallait se faire une raison. L’amour, à ce niveau, n’a pas lieu d’être.
J’avais donc préféré partir, loin. Et puis de toute façon, j’avais besoin de prendre l’air. Mais là, j’avais peut-être été un peu loin... je montais à cheval et décidais de me rendre dans cet endroit dont Mithrandir m’avait souvent parlé lorsque j’étais adolescente.
Bree.
Je ne réfléchissais plus. Qu’avait dit Faramir, après mon départ ? Et mon père alors ? Il devait être mort d’inquiétude, le pauvre… Mais je ne pouvais pas laisser un homme se payer ma tête à ce point, il en était hors de question.
L’auberge du Poney Fringant fit bientôt son apparition. J’étais vêtue d’une robe qui ne se prêtait absolument pas au voyage, mais je n’avais guère eu le choix, à dire vrai. J’étais partie sans réfléchir, emmenant avec moi suffisamment de pièces d’or pour vivre pour les dix prochaines années en me débrouillant bien.
Je m’asseyais à une table, le regard perdu, ignorant tous les regards posés sur moi. C’est à ce moment, divaguant dans mes noires pensées, qu’une toute jeune fille arriva auprès de moi.

Hmm, Bonjour et Bienvenue au Poney fringuant ! Puis-je prendre votre commande ?

Visiblement, elle était beaucoup trop polie pour être honnête et cela ne me convenait guère. Je n’avais pas envie de parler à qui que ce soit. Mais j’avais tout de même besoin de quelques informations.

Un simple repas, et un... renseignement, s'il vous plait.

Le regard de la jeune fille sur moi m’énervait mais je préférais me taire. Pourquoi me fixait-elle comme ça, cette petite insolente ?!

Que voulez-vous savoir ?

Y-a-t-il une maison libre dans le coin ?


Intérieurement , j’espérais que la réponse soit « non » et que, par dépit de cause, je sois obligée de rebrousser chemin. Mais non, je ne pouvais pas accepter d’avoir fait une si longue route pour rien !
Finalement, il semblait qu’il y en avait une de libre… Misère. Mon humeur n’allait pas aller en s’arrangeant ! Et en plus, cette petite peste qui était trop curieuse !


Et donc vous venez d’où, madame… ?

De loin. Et madame suffira.


Au moins, ça l’avait faite fuir. Je finis par partir, la mine basse après avoir mangé, me rendant auprès du maire de la ville qui m’accueillait à bras ouverts dans la ville. Une maison était bien libre, effectivement. Aux escaliers des érudits, à priori. Cela me convenait parfaitement. Ca changeait beaucoup de l’étage des soldats, mais c’était tout aussi agréable. La maison était meublée et tranquille, tout ce qu’il me fallait pour recommencer ma vie. Déposant le peu d’affaires que j’avais amenée avec moi, je déposais mon épée, mon bâton, mon sac et… Mais ?! Où étaient mes livres ?!

Je retournais au Poney Fringant, persuadée de les avoir sur moi lorsque j’étais rentrée. Telle une furie, j’ouvrais la porte à coup de pieds.


VOUS ! L’AUBERGISTE !!! OU SONT MES LIVRES ?! REPONDEZ OU JE VOUS EGORGE !!!

Le pauvre Prosper me regardait l’air apeuré. Il faut dire que voir une femme richement vêtue pointer sur vous un bâton qui ressemble à un petit arbre en hiver, le tout accompagné d’une épée dans l’autre main, ça n’a rien de rassurant.

Euh… EUH ! Je n’ai rien fait, je vous le jure ! Je n’ai rien vu non plus !
Mais derrière moi, quelques hommes, vraisemblablement de petits délinquants du coin, se mêlèrent à la conversation.


Ohlà ma jolie… On a perdu ses bouquins ? On vous les rendra si vous voulez bien vous joindre à nous… Hein ma belle !


L’homme n’eut pas le temps de comprendre quoi que ce soit qu’il se retrouva plaqué contre le mur de l’auberge, l’épée sous la gorge.


Essayes donc de me toucher et je te coupe tout ce qui dépasse !

S’en suivi bien entendu une violente dispute. Mais au final ce petit malin n’avait pas mon livre. Je finis par m’habituer à leur présence et eux à la mienne, finissant même par bien m’entendre avec ce Prosper qui était désormais des plus agréables avec moi.
Mais… Au bout d’un mois… Je finis par remettre la main sur mes livres… Et pas là où je l’aurais cru.


_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Gwaldorin
Frère
avatar

Messages : 199
Date d'inscription : 09/07/2016
Age : 19
Localisation : Quelque part

MessageSujet: Re: Rosawyn, du pays des chevaux   Jeu 22 Sep - 23:05

AAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAH !!!!!!!!! J'en était sur ! J'EN ETAIT SUR ! J'aurait put le parier en voyant le même de Rosa !! Hahahaha trop bien Very Happy

_________________
"Dieu a fait des hommes grands et d'autres petits, je les ai rendus égaux." Samuel Colt
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Majinben
Caun
avatar

Messages : 86
Date d'inscription : 11/09/2016
Localisation : Pas-de-Calais

MessageSujet: Re: Rosawyn, du pays des chevaux   Ven 23 Sep - 1:38

Tout le mérite en revient à Tande, c'est elle qui a eu l'idée ^^

_________________
" Le combat à mains nues est le combat Roi. Qui compte sur une arme est un fou "  Gray Fox
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.seriebox.com/profil/majinben/
Majinben
Caun
avatar

Messages : 86
Date d'inscription : 11/09/2016
Localisation : Pas-de-Calais

MessageSujet: Re: Rosawyn, du pays des chevaux   Lun 17 Oct - 18:46

Qu'importe le nombre d'êtres vivants qui rêvent de posséder des ailes, celles-ci sont inutiles sans un endroit où se poser...


Une cage. Voila dans quoi j'ai vécu tout ce temps. Dans une foutu cage, a devoir livrer des messages, comme un vulgaire crébain. Hey, idiot de mage blanc, je suis un corbeau, ne mélange pas les torchons et les serviettes !

Qui plus est, de part la couleur de ma robe, tout être vivant normalement constitué me verrait d'un œil méfiant au mieux. J'aurais pas pu naître Aigle dans le royaume du grand Gwaihir? Non, bien sur, il as fallu que je sois un corbeau aux services du magicien blanc...

Me voila obliger de délivrer les noirs desseins de cet Homme hypocrite, et d'éviter les flèches des Rôdeurs... Et durant un temps qui me sembla durer une éternité, je m’exécutais, n'ayant pas vraiment le choix.. J'ai vu ce qu'ils faisaient a ceux qui leurs désobéissent... Qui veut finir dans la gueule puante d'un Warg, je vous le demande?

Un jour, me voila obliger de porter un message jusqu'au pays de Bree, je m'en souviendrais toute ma vie, ma dernière mission pour le Mage Blanc et L’Oeil.... Un hiver indécemment froid... Voila que je me pose sur un branche , et je les voit, mais trop tard. Une troupe de Rôdeurs. Cela faisait un bon moment qu'il me suivait, je voyais leurs yeux fatigués et haineux.. Il voulait me tuait pour récupérer les ordres, et je les comprend, mais HEY ! je suis avec vous à 200 %, pas besoin de me tuer.. A quoi bon, qui comprendrait un corbeau...

"  Attendez.... Ce n'est pas un crébain
  Quoi ? ce plumage de mauvaise augure, les ordres de la main blanche, allons Rosa, je veux bien supporter tes sermons à propos des animaux, mais la , c'est un ennemi.
  Non. Non, ce n'est pas un ennemi, et ce n'est pas un crébain.
  Tu divagues, ma pauvre. 3 jours à le pourchasser, et avec ce temps, je ne rentrerais pas bredouille. Armez vos arcs les gars, attendez mon...
  NON ! "

La petite silhouette donc seuls dépassaient deux longues mèches d'un roux incendiaire s'avança, une main tendu vers moi, une autre tendu vers ses compagnons.

" Toi la * me désignant * tu ne bouge pas. Tu sais des choses et tu as aux pattes quelque chose que nous voulons. Quoi qu'il se passe , tu ne bouge pas * je baisse ma tête en signe d'acquiescement *

, ba Rosa, tu parles aux cor...

et VOUS, vous la fermez, et vous me laissez faire ! *Bruit d'un arc qui se détend *

gnn.... BOUGEZ PAS ! Ni vous, ni TOI ! Surtout pas toi ! Tu en mourrais, et même d'une main je peux encore t'avoir. Et t'as de la chance que j’écris pas avec elle, je t'aurais plumé pour m'en faire de quoi écrire ! Maintenant, laisse tes ailes collait a ton corps, j'arrive. "

La jeune femme s'avança vers moi, et que ce soit par le manque d'activité que par peur de mourir, ou pire encore, de subir le courroux de la jeune Rosa, je tremblais comme une feuille.. de sa main valide, elle me prit contre elle, et avec une douceur que je n'avais jamais connu, elle défit le lourd paquet qui m’encombrait.

" Sale couleur pour un corbeau, t'as du en voir des vertes et des pas mures, pauvre pti gars.. Oh pardon, pauvre demoiselle... Si tu veux, tu peux rester avec moi, ne serait-ce que le temps de l'hiver. Il vas être extrêmement froid. "

J'entendais les murmures des rôdeurs derrière elle, celui qui avait tire sur la main de Rosa se faisait passer un sale savon, mais très vite, il 'emmenèrent dans leur camp.. je surveillait les soins de Rosawyn, qui m'avait sauvés la vie, alors qu'elle aurait du abattre purement et simplement. Je n'avais aucun mot assez fort pour la remercier d'avoir vu , ce qu'elle nomme elle-même " une lueur d’intelligence et de malice qui ne correspond pas aux bêtes malfaisantes de l'ennemi..


Je ne pus m'exprimer sur le mage, grâce à un sort qui m’empêche de leur révéler son identité ( loin d’être idiot, finalement celui-la ) mais je pus leur parler des différentes activité de la main blanche et des mouvement de troupe prévus pour les mois à venir, de ce fait je fus autorisé à rejoindre la famille de Rosawyn, qui m'accueillit avec respect et douceur..

Depuis, l'on me connait sous le nom de Béatrice, les yeux sanglants de Rosawyn.

_________________
" Le combat à mains nues est le combat Roi. Qui compte sur une arme est un fou "  Gray Fox
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.seriebox.com/profil/majinben/
Gwaldorin
Frère
avatar

Messages : 199
Date d'inscription : 09/07/2016
Age : 19
Localisation : Quelque part

MessageSujet: Re: Rosawyn, du pays des chevaux   Lun 17 Oct - 23:40

VOILA pourquoi j'adore lire tes rp Rosa, ils sont toujours plein d'originalité, et toujours très plaisant a lire Very Happy J'ai hâte de voir comment tu as rencontrer ta créature des marais Very Happy (si jamais tu as prévut d'en écrire l'histoire bien sur)

_________________
"Dieu a fait des hommes grands et d'autres petits, je les ai rendus égaux." Samuel Colt
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Majinben
Caun
avatar

Messages : 86
Date d'inscription : 11/09/2016
Localisation : Pas-de-Calais

MessageSujet: Re: Rosawyn, du pays des chevaux   Mar 18 Oct - 0:55

bh j'hésite, je pensais le faire durant l'aventure en fait ^^

_________________
" Le combat à mains nues est le combat Roi. Qui compte sur une arme est un fou "  Gray Fox
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.seriebox.com/profil/majinben/
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Rosawyn, du pays des chevaux   

Revenir en haut Aller en bas
 
Rosawyn, du pays des chevaux
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» [Lumière Aveugle] Une course épique au pays du soleil
» Retour au Pays Imaginaire(libre)
» Idee: Pays-Unis-de-Generation-City
» Chevaux Spéciaux
» [E11] S44 1ère journée: Auvergne - Pays-de-la-Loire

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Fairiendil :: L'AUBERGE :: Les Hommes-
Sauter vers: