Le forum de la confrérie Fairiendil
 
AccueilPortailMembresGroupesS'enregistrerConnexionRechercherCalendrierFAQ

Partagez | 
 

 [Présentation] Celdiom

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : Précédent  1, 2
AuteurMessage
Tanderiel
Admin / Brandir
avatar

Messages : 169
Date d'inscription : 02/07/2016
Age : 28
Localisation : Bzh

MessageSujet: Re: [Présentation] Celdiom   Mer 31 Aoû - 20:37

Tu arrives à me coller des frissons... J'adore, je peux rien dire d'autre !

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Galathil

avatar

Messages : 25
Date d'inscription : 27/08/2016
Age : 42

MessageSujet: Re: [Présentation] Celdiom   Jeu 1 Sep - 1:17

Quel récit épique, pour un personnage qui ne l'est pas moins ! Le style est très imagé, j'apprécie beaucoup. Félicitations pour ton écriture. En attendant la suite ...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Celdiom
Frère
avatar

Messages : 45
Date d'inscription : 18/07/2016
Age : 21
Localisation : Au plus haut

MessageSujet: Re: [Présentation] Celdiom   Jeu 1 Sep - 17:18

Chapitre XII : L'ombre de la lumière :

Le néant.

C'était ce que voyait Celdiom. Ses oreilles n'entendaient plus, ses yeux ne voyaient plus et ses membres ne pouvaient plus bouger.
Il y eu soudain un terrible sifflement dans sa tête.

Pitié ! que ça s'arrête ! Suis-je vivant ?

Des éclairs, des images, des couleurs. Des robes, des armures, des visages.

Où ? Où suis-je ? Suis-je vivant ?

Un pied remua sa jambe violemment, un murmure pour lui, une voix humaine cria :

Lui ? Il est mort, comme les autres ici, laissez tomber, il n'a pas survécu.

Il voulut leur crier, leur dire qu'il n'était pas mort. Il voulut bouger les lèvres mais aucun de ses muscles ne lui répondaient, était-il dans un autre monde ? Où était-il ? Que faisait-il ici couché sur des rochers brulants. Une Bataille... Oui, une bataille, c'est bien ça. Mais pourquoi était-il couché ? Etait-il mort ? Non.
Sa mémoire revint progressivement, des orques, des trolls, des monstres de toutes espèces provenant des cavernes du Mordor. Mais il les avait battu ! Il se battait contre eux, jusqu'au bout il les battaient !
Pourquoi était-il couché ? Etait-il entre la vie et la mort ?
Non, non, non, ils étaient vainqueurs et pourtant une chose les avait mis en déroute, le plan de Gil Galad n'avait-il pas fonctionné ?

GRAND PERE !

Hurla-t-il soudainement dans sa tête, incapable de bouger les lèvres. Dans l'effroi de son souvenir revenant, ses yeux s'ouvrirent. Le ciel était noir, mais des rayons de soleil commençaient à percer les nuages. L'odeur âcre du sang emplissait ses narines. Des cris atroces que l'on pouvait entendre sur un champ de bataille résonnait à ses oreilles. Il vit un visage apeuré au dessus de lui. L'homme qui pensait qu'il était mort. L'humain, pensant à un miracle demanda :

Me..Messire ? Nous vous avons cru mort. Ne bougez pas, nous venons vous chercher !

Il ne bougea pas, l'homme partit chercher une civière. Gil Galad, son grand père ? Où était-il ? Il se glissa sur le flanc en grimaçant : Des cotes ainsi qu'une jambe devaient être brisées.
Gil Galad ? Son Grand père ? Où était-il ?
Il le vit, soudain, contre un rocher. Il était en position assise. Tant mieux, il était vivant, fatigué, mais vivant. Gémissant il s'approcha en se trainant vers lui. Pourquoi ne bougeait-il pas ? Pourquoi ses yeux vifs étaient fermés ? Il s'approcha encore.
Quel est ce filet rouge sombre sur son front ? Mais, pourquoi ne bougeait-il pas ?

Grand père ?

Il s'appuya sur la pierre à ses cotés. Des elfes de sa compagnie s'étaient rassemblés autour d'eux, la mine triste, certains pleurant. Celdiom ne le remarqua pas. Il remis en place les mèches de cheveux qui barraient le front de son grand père. Son casque était tombé plus loin.

Grand père... Nous avons gagné !

Il lui caressa la joue, pour lui enlever la sueur mélangée à la poussière du champs de bataille. Pourquoi ne répondait-il pas ? Son sommeil était léger.
Un filet de sang séché descendait de son nez.

Grand... Grand père ?

Il commençait à comprendre. Non, la mort ne lui était pas réservé. Non, Gil Galad, l'étoile brillante au combat, dernier né des grands rois des Noldors, ne pouvait être mort !
Mais un elfe s'agenouilla près du corps et tenta de trouver un signe de vie. Non il était mort.

Gil Galad Artanaro Ereinion, fils de Fingon, descendant du premier roi des Noldors Finwë était mort.

_________________
Born at Sea, Baptized in Blood, Crowned in Glory.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Tanderiel
Admin / Brandir
avatar

Messages : 169
Date d'inscription : 02/07/2016
Age : 28
Localisation : Bzh

MessageSujet: Re: [Présentation] Celdiom   Ven 2 Sep - 12:48

(Arwen m'a dit que tu m'as mp, mais je n'ai rien reçu...?)

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Celdiom
Frère
avatar

Messages : 45
Date d'inscription : 18/07/2016
Age : 21
Localisation : Au plus haut

MessageSujet: Re: [Présentation] Celdiom   Lun 5 Sep - 12:59

Chapitre XIII : L'abîme :

Agh burzum-ishi krimpatul...

Non ! Sa mort n'était pas possible ! Gil Galad, le dernier descendant des hauts elfes ! Si lui était mort, qui allait rassembler les peuples et mener le combat ? Le combat était-il finis ? Sauron était-il vaincu ? Son ami, le seigneur Elrond affirmait que non, il reviendrait.

Seigneur Celdiom, comment se porte votre blessure ?

Entendit-il de loin. C'était l'héritier d'Elendil qui lui parlait. Isildur, le nouveau roi des hommes. Il ne répondit pas. Quel était ce sentiment qu'il ressentait envers lui ? Il n'en savais rien. Il avait vu son coeur faillir, mais il n'avait pas réagit. Isildur n'avait pas jeté l'anneau dans le feu. Isildur avait laissé vivre l'esprit de Sauron.

Celdiom, Irigwel sera heureuse de vous revoir !

Cette phrase raisonna plus longtemps dans son esprit. Mais elle ne le fit pas plus réagir. Il n'avait pas besoin de se retourner pour voir dans quelle affliction se trouvait sa cousine derrière lui. La mort de leur grand père l'avait affecté au plus profond de son être. S'il le voyait comme un maitre d'arme, elle le voyait comme un grand père chez qui elle pouvait avouer toutes ses peines et ses souffrances.
Ce n'était rien. IL était le nouveau descendant des hauts elfes. Celui qui mènerait à la victoire.


Il ne voyait plus que de l'obscurité.

[...]

Celdiom, vas te coucher ! Tu n'es pas obligés de rester aussi longtemps !

S'exclama doucement Tanderiel en lui posant sa main sur son épaule. Il avait veillé le corps de son grand père toute la journée, et maintenant une bonne partie de la nuit. Restant immobile, assis sur une chaise, son esprit semblait emprisonné dans une obscurité de plus en plus étouffante. La voix de sa cousine l'éclaira.

Non Tanderiel, je suis si seul, je ne peux l'imaginer mort, mon esprit ne voit plus rien, je ne sais que faire !

Sa cousine prit place à coté de lui et lui sourit :

Celdiom, ta vie s'ouvre devant toi au contraire ! Tu dois suivre les traces de grand père ! Je t'aiderai dans cette voie comme je l'ai toujours fait ! Irigwel t'attend Celdiom !

Tu as peut être raison.

Je reviendrai vite Celdiom, et nous terminerons ce qu'a commencé Gil Galad !

Où pars tu ?


Demanda-t-il surpris.

A Minas Thirit.

Ce fut comme une douche froide pour Celdiom.

--------------------

(Non c'est bon en fait, fausse alerte !)

_________________
Born at Sea, Baptized in Blood, Crowned in Glory.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Arwendwil
Caun
avatar

Messages : 158
Date d'inscription : 05/07/2016
Age : 21
Localisation : Nancy

MessageSujet: Re: [Présentation] Celdiom   Mar 6 Sep - 9:21

Ah oui effectivement... Tu as perdu le fil de ton RP, t'avais pas dis que tu avais déjà tout écris ? C'est ça de faire d'aussi longues pauses dans un RP tsssss

_________________



[center]Où sont mes amis ? Où est Fairiendil ? Telle la pluie sur les montagnes, comme un vent dans les prairies. L'inaction nous a trahis, la colère et la tristesse aussi. Comment en est-on arrivé là ? Fairiendil relève toi ! Une dernière fois !

Revenez...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Celdiom
Frère
avatar

Messages : 45
Date d'inscription : 18/07/2016
Age : 21
Localisation : Au plus haut

MessageSujet: Re: [Présentation] Celdiom   Mar 6 Sep - 12:13

Non je n'ai pas perdu le fil de mon RP. L'histoire de Celdiom est écrite de A à Z. Cependant, la rentrée étant là, je ne peux accorder beaucoup moins de temps pour mon RP, qui, je le rappelle était là pour t'aider dans ton propre personnage.

Malgré ma rentrée et le manque de temps que je peux consacrer pour Celdiom, je prendrais le plaisir de le finir afin que tu puisse avoir une base satisfaisante pour la suite d'Arwendwil !

Le chapitre qui va suivre devra te plaire, les autres aussi peut être !

--------------------

Chapitre XIV : Retour à la maison :

Celdiom chevauchait, seul, vers la cité des Galadhrims. Son cheval avançait lentement à travers les bois. Déjà la douceur des bois elfiques semblait l'envahir, mais son coeur n'y était pas. La séparation avec Tanderiel avait été déchirante pour lui. Elle avait préféré le roi des hommes à lui.
Il avait besoin de sa présence, il avait besoin de son grand père Gil Galad, il avait besoin d'Elrond, il avait besoin... De son père, et de sa famille. Il avait besoin de revenir en arrière, pouvoir supprimer de son esprit cette bataille était tout ce qu'il demandait.

Tous chantaient et dansaient à la victoire, à la fin de cette guerre victorieuse, à la mort de Sauron, et à la possible paix qui pouvait désormais régner sur Arda. Mais son coeur n'y était pas, encore une fois. Cette victoire avait un goût amer pour lui.
La route était encore longue, Celdiom semblait s'endormir sur son cheval. Sa tête s'affaissait lentement et son esprit s'en alla, naviguant des pensées que seul les elfes avaient le don de voir. Il voyait des montagnes, des ravins, un immense mur, une terre stérile et une chaleur étouffante.
Il releva soudainement la tête, non, ce n'était pas le moment de penser à ça. Il passa la main sur la poigne de son épée pour se rassurer. Mais, sans Gil Galad et son père à ses cotés, elle était plus froide, plus terne. Il ne parvenait pas à la sentir comme autrefois. Il passa alors la main sur l'épée de Gil Galad, accrochée à son flanc droit. Elle aussi semblait froide et morte. Pourtant, dans ses plus forts combats, son grand père était connu par son bouclier et son épée qui rayonnaient tels des soleils.

Il s'était tant préparé au départ pour les terres immortelles de son grand père. Il en parlait souvent, il en rêvait souvent, il en avait parlé à ses petits enfants. Celdiom redoutait ce moment, où il serait confronté à son propre destin. Mais sa mort, non il ne l'avait pas envisagé, pas même un instant ! Il n'était pas prêt !

Celdiom, penses-tu que la violence est le seul moyen de terminer cette guerre ?

La voix raisonna derrière lui, il se retourna, posant son épée au sol, laissant un moment de répit au mannequin qui lui servait d'entrainement. Il s'inclina devant son grand père qui lui fit un grand sourire en l'embrassant sur le front.

Grand père, j'ai tant encore à apprendre de vous ! Enseignez moi votre clémence, enseigne moi votre sagesse ! Ne partez pas ! J'ai encore tant à apprendre de vous, je ne suis pas digne de vous succéder !

Gil Galad continua à le regarder calmement, scrutant son visage de ses yeux perçant. puis répondis calmement :

Qui est digne de régner Celdiom ? Qui est digne de prétendre vouloir gouverner ? Qui est assez fou pour se considérer plus sage que quiconque ? Non Celdiom, tu n'es pas prêt, tout comme je ne l'ai pas été à la mort de mes proches. Mais j'ai confiance en toi Celdiom, j'ai confiance en vous, Tanderiel et toi. Arda sera peu clémente avec vous. Mais vous brillerez mes enfants... Vous brillerez !


[...]

Seigneur ! Regardez ! Nous sommes arrivés, les feuilles d'or de la Lorien ! Dans une journée nous serons arrivés, enfin !

S'exclama son héraut qui portait la bannière de sa maison devant lui. Il lui fit un sourire amical tout en restant absent. Son rêve était partis, mais il lui restait en mémoire.
Tous étaient heureux de revoir la Lorien, ils pourraient revoir leurs familles, leurs proches. Certains reverraient leurs amours, d'autres leurs parents. Des années de joie et de bonheur s'annonçaient, mais Celdiom n'y était pas, son esprit n'y était pas, déjà, ses responsabilités l'écrasait.

--------------------

_________________
Born at Sea, Baptized in Blood, Crowned in Glory.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Gwaldorin
Frère
avatar

Messages : 199
Date d'inscription : 09/07/2016
Age : 19
Localisation : Quelque part

MessageSujet: Re: [Présentation] Celdiom   Mar 6 Sep - 19:07

Celdiom a écrit:
La séparation avec Tanderiel avait été déchirante pour lui. Elle avait préféré le roi des hommes à lui.

Est-ce qui va permaitre de définir en partie les mauvaises relation entre Celdiom et Tanderiel ? Il va vivre sa comme une trahison ?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Gwaldorin
Frère
avatar

Messages : 199
Date d'inscription : 09/07/2016
Age : 19
Localisation : Quelque part

MessageSujet: Re: [Présentation] Celdiom   Mar 6 Sep - 19:07

En tout cas super rp comme d'habitude, un plaisire a lire Smile

_________________
"Dieu a fait des hommes grands et d'autres petits, je les ai rendus égaux." Samuel Colt
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Celdiom
Frère
avatar

Messages : 45
Date d'inscription : 18/07/2016
Age : 21
Localisation : Au plus haut

MessageSujet: Re: [Présentation] Celdiom   Ven 30 Sep - 16:50

Chapitre XV : Les retrouvailles :

Celdiom entra dans la ville au pas. Le temps de ses cavales au galop semblait déjà loin à ses yeux. Et pourtant ce n’était pas un manque d’envie, il y aurait donné tout ce qu’il avait pour retrouver ce temps béni de sa jeunesse.
Mais ce temps était révolu. Ses parents étaient partis, son grand père mort et sa cousine, non ! Sa cousine il ne devait pas y penser. La séparation était trop difficile pour lui.
Il traversa sans un mot la ville, ne remarquant pas les elfes l’acclamant, chantant et dansant à la victoire contre le seigneur Sauron. Il laissa ses compagnons prendre les fleurs qui tombaient sur eux et les nombreuses acclamations et sourires qu’ils recevaient.
Il ne remarqua pas non plus son héraut qui essayait de captiver son attention depuis un petit moment jusqu’à ce qu’il l’interpèle de manière plus distincte :

Seigneur ? Seigneur Celdiom !

Celdiom leva soudainement la tête, remarquant enfin son fidèle serviteur.

Oui ? Que voulez-vous ?

Le héraut sembla gêné, hésitant à succomber à l’ambiance festive ou à garder son sérieux devant la mine attristée de son seigneur.

Seigneur ! J’ai aperçu ma fiancée, nous sommes arrivés. Pourrais-je … ?

Celdiom le coupa soudainement, comprenant tout de suite, et répondis avec un mince et rapide sourire.

Bien sur, nous sommes arrivés, nul besoin de bannières et de protections ici. Rejoins ta bien aimée.

Le héraut s’inclina maladroitement, rougissant légèrement à l’évocation de sa fiancée et quitta le cortège qui s’effilochait au fur et à mesure que les cavaliers retrouvaient leurs familles pour certains et leurs amis pour d’autres.

Bientôt Celdiom se retrouva seul, il avait quitté le centre de Caras Galadhon et se dirigeait silencieusement vers les écuries. S’occuper de son cheval lui permettrai de rester seul, évitant ainsi les banquets et les discours interminables.
Arrivé à l’écurie, il descendit lourdement de son cheval contrairement à ses habitudes. Il défit les lanières de son cheval et posa la selle sur son support.
Nul besoin d’attacher son cheval, car nul envie de fuite traversait l'esprit du fidèle destrier. Celdiom prit une brosse douce et délicate et commença à panser son cheval.
Un bruissement de paille eu lieu près de lui, un cheval devait légèrement s’agiter dans l’écurie proche de la sienne mais une douce voix se fit entendre. Une voix qu’il connaissait mais qu’il n’avait pas entendu depuis si longtemps et qui embauma son coeur.

Celdiom, meleth nin, je savais que je vous retrouverai ici. Acceptez-vous ma présence durant votre recueillement ?

Celdiom se retourna et la vit, sa robe blanche lui allait à merveille et ses cheveux étaient délicatement protégés par un fin tissu pour se protéger du vent frais de la nuit. Un grand sourire éclairait son visage tout entier.

Il eu un sourire à son tour et ouvrit les bras afin de la recueillir dans une profonde étreinte.

_________________
Born at Sea, Baptized in Blood, Crowned in Glory.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Celdiom
Frère
avatar

Messages : 45
Date d'inscription : 18/07/2016
Age : 21
Localisation : Au plus haut

MessageSujet: Re: [Présentation] Celdiom   Sam 1 Oct - 16:04

Chapitre XVI : Une nuit agitée :


Vous frissonnez mon amour, avez-vous froid ?

Demanda Irigwel doucement de sa voix cristalline en retirant doucement le ceinturon de son mari. Effectivement, portant la main sur lui elle ressentit comme une crispation ou comme un frissonnement nerveux. Sa réponse confirma ses craintes.

Non, voyons, bien sur que non, la nuit n’est pas froide, seulement fraiche.

Gardant ses pensées pour elle, Irigwel retira l’épée de Celdiom de la ceinture et la plaça sur le mur à son emplacement réservé.
Voir son bien aimé sans armes, gardant sur lui seulement sa chemise de nuit la rassura. Elle prit place sur le coté du lit où était déjà assis Celdiom. Respectant un moment son silence, elle posa ensuite sa tête sur son épaule et demanda doucement :

Vous parlez peu mon bien-aimé. Nous sommes seuls. Je ne sais comment vous dire le bonheur que je ressens enfin à vous avoir à mes cotés, et cela pour toujours désormais !

Mais la réponse de Celdiom se fit brève et dénuée de sentiments :

Moi aussi Irigwel. Je suis fatigué, dormons.

Sur ces paroles, il se leva pour poser la fine dague qu'il faisait tournoyer dans ses mains. Ce n’était pas la sienne remarqua Irigwel. Elle était très finement ouvragée et paraissait extrêmement légère mais cruellement coupante.
Après l’avoir soigneusement posée sur la table de nuit il se coucha sans mots dire. Trop heureuse de l’avoir près de lui, sa femme ne répondit rien et se coucha à son tour.
Une fois dans l’obscurité, nul ne parla encore mais, hésitante d’abord, Irigwel se décida et se glissa contre son mari voulant sentir sa présence. Celdiom passa le bras sur elle et ils restèrent ainsi jusqu’à ce qu’ils s’endorment, l’un par l’extrême fatigue accumulée durant cette guerre et l’autre, heureuse, ayant attendu cet instant depuis si longtemps.

Oui il était de retour.

[…]

AAAAAAAAAAAAH

Le crie de Celdiom raisonna soudainement au milieu de la nuit, rompant le paisible silence. Il se redressa soudainement sur son lit, haletant et la sueur froide couvrant son front et son dos. Irigwel se réveilla brusquement, et voyant l’état de son mari s’écria :

Celdiom qu’avez-vous ? Est-ce un mauvais rêve ?

Il épongea son front et tentant de reprendre sa respiration se recoucha en marmonnant.

Ce n’est rien Irigwel, ce n’est rien, rendormez-vous donc.

Il plongea dans les couvertures tentant de retrouver un sommeil perdu. Non pas un sommeil perdu pour cette nuit, mais un sommeil perdu pour longtemps. Très longtemps.

Oui, ce n’était pas finis, loin d’être finis et la paix, il ne la retrouverai pas.

Une larme coula sur sa joue.

_________________
Born at Sea, Baptized in Blood, Crowned in Glory.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Celdiom
Frère
avatar

Messages : 45
Date d'inscription : 18/07/2016
Age : 21
Localisation : Au plus haut

MessageSujet: Re: [Présentation] Celdiom   Mer 2 Nov - 17:27

Chapitre XVII : Un coeur dans une carapace :



Celdiom ! C’est une fête ! Pas un défilé !

S’exclama en riant Irigwel. Un mois avait passé depuis le retour de l’armée d’or. Le couple avait appris à vivre à nouveau ensemble et Celdiom semblait avoir terminé de faire son deuil, enfin voulait le faire paraitre.

Cette fête permettrait aux couples de danser et de chanter aux lueurs des étoiles, fêtant la paix retrouvée. Quant à Irigwel, elle jubilait. Certes son mari serait à ses côtés ! Mais mieux, Tanderiel serait là ! Elle reprit la lettre posée sur le lit et se jetant sur le lit heureuse se mit à la relire joyeusement :

Ma chère amie ! Je serai bien entendu présente ! Comment pourrais-je me passer de telles retrouvailles ? Mon travail est certes pesant ici chez les hommes mais je serais présente, pour toi, pour Celdiom ! Comment va mon cher cousin ? […]

Irigwel arrêta sa lecture et observa son mari qui se préparait. Oui, il allait mieux. Mais les séquelles de la perte de son grand père ne s’effaceraient jamais. Maintenant il s’obstinait à porter son armure. Même pour cette fête.
Elle soupira.
Oui elle était magnifique, mais pourquoi refusait-il de porter de simples habits légers ? La peur, oui, pas de doutes, c’était bien la peur qui le poussait à faire cela. C’était surement la même peur qui le faisait hurler de nombreuses nuits, l’empêchant de dormir paisiblement.
Mais elle n’en tenait pas rigueur. Celdiom n’avait jamais été aussi dévoué à elle. Elle l’avait même surpris un jour à contempler les broderies qu’elle avait entreprise durant son absence alors qu’il n’avait jamais possédé cette patience.
Celdiom termina de lasser les plaques d'acier finement ciselées et se retourna en souriant.

Alors, qu’en dis-tu Irigwel ?

Elle eu un sourire malgré le dégout qu’elle portait pour les armes et tout ce qui se rapprochait de la guerre.

Tu es magnifique mon amour, même si tu aurais pu porter quelque chose de plus léger.

Elle est légère Irigwel, n’en doutes point !

Répondit-il en rigolant alors qu’elle se lançait sur lui pour une longue étreinte. Effectivement l’armure était magnifique. Alliant l’acier et les tissus, elle était finement ciselée d’or et d’argent et les emblèmes de la forêt d’or était magnifiquement imprimés sur le plastron. Ni choquante ni trop voyante elle s’accorderai parfaitement au ton de la fête.
Irigwel se blottit contre lui et murmura.

Tu ne sais à quel point j’ai rêvé de cet instant Celdiom !

Celdiom eu à nouveau un sourire et s’exclama en l’embrassant sur le front :

Tu n’es pas la seule Irigwel, tu n’es pas la seule. Mon coeur attendait également ce moment.

Irigwel porta une main sur le torse de son mari mais ne pu percevoir les battements du coeur sous cette enveloppe métallique. Battait-il réellement sous cette carcasse ? Ou essayait il de cacher tout sentiments ?

Elle ne le saurait pas ce soir.

_________________
Born at Sea, Baptized in Blood, Crowned in Glory.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: [Présentation] Celdiom   

Revenir en haut Aller en bas
 
[Présentation] Celdiom
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 2 sur 2Aller à la page : Précédent  1, 2
 Sujets similaires
-
» Présentation de certaines personnes !
» Présentation de la guilde sur JoL.
» Message de présentation & de recrutement
» [Blog] Présentation de Ackross (perso R.P.G)
» Présentation des perso

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Fairiendil :: L'AUBERGE :: Les Elfes-
Sauter vers: